Découvrir la ville de Bastia et ses environs

Notre roadtrip en Corse comme dans la ville de Bastia.

Une journée à Bastia

Notre roadtrip en Corse commence ici à Bastia, en Haute Corse. En effet, nous avons fait la traversée en ferry avec notre voiture de nuit, de 21 heures à 7 heures. Nous avions pris notre billet pour une arrivée à Bastia le mercredi 27 juin 2018.

Pour visiter la ville de Bastia, nous nous sommes garées sur un parking avec vue sur la mer au niveau du Port de plaisance de Toga. Nous avons pris le petit déjeuner ici avant d’entamer notre visite.

Vue panoramique de la vieille ville de Bastia

Place Saint-Nicolas

Nous avons commencé notre visite par la jolie place Saint-Nicolas. Longue de 200 mètres, elle est bordée d’arbres et de palmiers. D’un côté de la place, sur toute la longueur, il y a de nombreux bars et terrasses de café. On comprend alors que cet espace doit accueillir beaucoup de Bastiais de tout âge venant ici pour boire l’apéro, flâner ou encore se raconter des histoires. Il y a deux grandes statues de chaque côté de la place : un monument aux morts et une de Napoléon 1er en empereur romain. Au centre de la place, il y a un kiosque à musique et un manège. Cependant, ce jour-là, pas de chance, la place était quasiment inaccessible en son centre car des techniciens préparaient un concert gratuit : le NRJ CORSICA PARTY avec Aya Nakamura, Ridsa…

La place Saint-Nicolas est donc une belle place qui montre déjà l’ambiance qui règne à Bastia : une ville méditerranéenne aux allures de villages, vivante, riche en histoire et en art.

Ensuite, nous avons pris le petit chemin au Sud de la Place qui passe par-dessus le tunnel routier du vieux port et qui longe la mer.

Se balader à Bastia

Vieux port et Terra Vecchia

Arrivées au Vieux Port de Bastia, on aperçoit deux phares : un rouge et un vert. Sur la droite, le port est surplombé des bâtiments de la Vieille Ville de Bastia (Terra Vecchia). Depuis le premier phare, on aperçoit déjà l’Eglise Saint Jean Baptiste. Nous nous sommes donc directement dirigées vers celle-ci. Et là, surprise ! Pleins de petites ruelles étroites et sinueuses entre les bâtiments et les hautes maisons, des escaliers qui montent et redescendent… Une architecture vraiment superbe et intrigante ! Nous voilà donc parties à explorer chaque petit recoin, monter, redescendre, essayer de faire des photos afin de capter l’atmosphère qui y règne.

Nous sommes ensuite tombées sur la fameuse Eglise Saint Jean Baptise : c’est l’église la plus grande de Corse. Elle a été bâtie en 30 ans (1636-1666) ! Il faut vraiment voir sa façade et surtout, l’intérieur, elle est sublime.

A la découverte de la vieille ville de Bastia
L’église Saint-Jean-Baptiste

Citadelle et Terra Nova

Nous avons continué notre visite en direction de la Citadelle de Bastia. Il faut un peu grimper car elle est dans les hauteurs de la Terra Nova. Ici, la plupart des bâtiments ont été restaurés : leurs couleurs, jaune, rouge, rose sont vives et belles sous le soleil. Nous arrivons d’abord par une grande Porte et par le Palais des Gouverneur où est installé le musée de Bastia. La citadelle surplombe Bastia, on y voit toute la ville. De plus, il y a de nombreux restaurants qui offrent une vue magnifique. Nous nous sommes ensuite promenées dans les petites rues, partant de l’ancien Hôtel de ville, jusqu’à un ancien couvent qui a également fait office de prison jusqu’en 1993. Dans une rue parallèle, nous avons visité la Cathédrale Sainte-Marie, dont la façade est blanche et jaune puis nous avons continué jusqu’à l’Eglise Sainte Croix pour voir son « Christ Noir ».

Pour redescendre du côté de l’autre phare, nous sommes passées par le Jardin Romieu, pour admirer ses plantes et ses arbres. De ce phare, on a une vue splendide de la vieille ville de Bastia. On voit son port, ses bâtiments et ses maisons, l’Eglise Saint Jean Baptiste et les montagnes au loin ! C’est vraiment superbe !

Où manger un bout ?

Nous avons fait une halte pour manger des moules-frites au vieux Port au Café Wha ! un pub brasserie d’inspiration mexicaine avec des brumisateurs (oui, on avait chaud après tout ça !). Sachez que tout autour du vieux port, il y a de nombreux restaurants supers sympas !

A la découverte de la vieille ville de Bastia

En bref

Nous avons beaucoup aimé nous perdre dans les petites rues de Bastia et apprécié le fait que beaucoup de son histoire ait été préservée. Pour l’apprécier dans toute sa splendeur, il faut vraiment prendre le temps de s’y balader, prévoir une bonne journée entière au moins.

Vue du jardin Romieu sur le vieux port de Bastia

 

Une journée à la plage de l’Arinella et une halte à l’étang Biguglia

La première chose que nous avions envie de faire en arrivant en Corse, c’était bien sûr de passer toute une journée à lézarder sous le soleil ! N’ayant rien prévu du tout, un coup d’œil rapide dans le Lonely Planet et hop, direction la plage de l’Arinella.

La Plage de l’Arinella

La plage de l’Arinella se situe à environ 10 minutes au sud de Bastia. C’est une grande plage quasiment déserte le matin, un peu plus fréquentée l’après-midi et les week end. C’est un bel endroit pour y passer un moment de détente lorsqu’on est sur Bastia. Elle est plutôt bien équipée : il y a plusieurs douches, surveillée en haute saison, il y a un poste de secours, des jeux pour les enfants, des bancs et même des toilettes (qui malheureusement étaient hors service lorsque nous y étions). A savoir également, elle est accessible aux handicapés.

De plus, il y a plusieurs paillottes tout le long qui permettent de boire un verre ou de se restaurer. Nous sommes d’ailleurs allées voir le match France-Argentine en 8ème de finale de la Coupe du Monde sur écran géant à « La Paillotte ». Cette dernière est également ouverte jusqu’à 2 heures du matin et il nous a semblé (au bruit et à l’attroupement plusieurs soirs d’affilés) que c’était « the place to be » pour les jeunes bastiais. A ce propos, nous sommes également allées faire un tour à Luna Park, par curiosité, monté à quelques dizaines de mètres de la plage. C’était quasiment désert à cette période de l’année, mais beaucoup doivent crier du haut des manèges en haute saison !

En bref, la plage d’Arinella n’est certainement pas la plus belle, ni la plus propre de Corse, mais elle permet de se mettre tout de suite dans l’ambiance. Une bonne découverte donc lorsqu’on arrive en ferry (ou en avion) à Bastia. Cependant, en pleine saison de juillet-aout, elle doit être bien plus fréquentée.

L’étang de Biguglia

Lors de notre deuxième jour sur l’Ile de beauté, nous devions faire la visite de Bastia mais, faute d’un temps pas très clément, nous avons dû reporter. Direction alors l’étang de Biguglia.

Cet étang est la plus grande étendue d’eau de Corse. Il fait 11 kilomètres de longueur et 2,5 kilomètres de largeur, soit 1450 hectares. Nous avons parcouru toute la longueur en voiture, côté ouest de celui-ci. Il est quasiment impossible d’y accéder de ce côté-là si ce n’est à pied ou en vélo. En effet, il s’agit d’une réserve naturelle qui accueille de nombreux oiseaux migrateurs et qui est donc très bien préservée (impossible de s’y baigner ou d’y naviguer). Sur l’autre versant de la route beaucoup de campings, d’hôtels, de résidences… Et les plages du Lido de la Marana ne sont pour la plupart pas très belles et plutôt sales.

En bref, hors mois chauds, cet étang doit valoir le détour si on est fervent des oiseaux et autres flamants roses…!

 

Retrouve la suite de nos aventures en photos sur Instagram ou en vidéo sur YouTube !

Voici celle qui retrace notre visite de la ville de Bastia :

Musique : Take me away / Settle for more / Next big thing / Never felt this way de FSTIVL ft. Eden

One Reply to “Découvrir la ville de Bastia et ses environs”

  1. Merci pour ces belles photos et cette magnifique promenade autour de Bastia comme si nous y étions !

    J’attends la suite de vos pérégrinations ! Merci ! Bisous

Laisser un commentaire