Réflexions : Préparer sa randonnée au Piton de la Fournaise

L’ascension du Piton de la fournaise : nos conseils et idées !

Une randonnée, quelle qu’elle soit, se prépare toujours en amont ! Alors avant d’entreprendre votre ascension du Piton de la Fournaise, voici nos quelques conseils afin de pouvoir profiter au maximum de cette escapade !

Bien préparer sa randonnée, c’est en profiter davantage !

Avant de partir

S’INFORMER : Tout d’abord, avant d’entreprendre l’ascension du Piton de la Fournaise, n’hésitez pas à contacter l’Office du tourisme de la Plaine des Cafres à Bourg-Murat et à regarder la liste des sentiers fermés sur la page de l’ONF. Jetez également un oeil sur le site http://www.fournaise.info pour voir les webcams en direct ! En effet, ce volcan étant l’un des plus actifs du monde, il n’est pas rare que son accès soit interdit ou que les conditions météo ne soient pas réunies ! Vous pouvez également voir le site https://randopitons.re qui met régulièrement des mises à jour sur les évolutions de l’itinéraire menant au cratère Dolomieu.

Il n’est pas rare que le Piton de la Fournaise se retrouve sous le brouillard

QUAND PARTIR ? Eté comme hiver, il est toujours possible de faire l’ascension du Piton de la Fournaise. Il n’est cependant pas très aisé de prévoir à l’avance le temps qu’il y fera. En effet, la Plaine des Cafres ou la Plaine des Sables peuvent être couvertes alors que le Pas de Bellecombe sera ensoleillé, et inversement ! La météo change très rapidement à la Réunion, et cela vaut également pour le Volcan ! Cela dit, il est toujours préférable de partir très tôt le matin (voire la nuit) afin de pouvoir observer le site sans nuages ! A prévoir également : on atteint des températures beaucoup plus basses que près du littoral, donc il vaut mieux prévoir de quoi se couvrir !

Les nuages recouvrent vite le volcan, il vaut mieux partir très tôt le matin !

QUE PRENDRE ? Il faut apporter de l’eau bien entendu, mais aussi de la nourriture (au moins quelques gâteaux pour éviter les fringales). Il faut également prévoir de bonnes chaussures (je vous déconseille vivement de faire la randonnée en tongs : le sentier est assez sportif, mais surtout la roche est très coupante et peut être également très chaude sous le soleil). Ne pas oublier la crème solaire et une casquette (afin d’éviter les jolis coups de soleil sur le nez et, pire, une insolation). Enfin, il vaut mieux prendre un coupe vent, ou au moins un pull et un pantalon assez chaud (les températures sont très fraîches la nuit et la roche est très humide le matin). Bien sûr, si vous faites la randonnée de nuit, pensez à prendre une lampe torche ou, encore mieux pour avoir les mains libres, une frontale !

Prévoir des vêtements chauds, la météo sur le volcan est assez imprévisible !

Nos conseils en plus

LES BALISES BLANCHES : Attention, suivez toujours les balises blanches sur le sol afin de ne pas risquer de vous perdre ! Suivez-les si vous partez de nuit, car le site est immense et il vous sera impossible de retrouver votre chemin (la nuit va alors vous paraître une éternité et les secours peuvent mettre très longtemps avant de vous retrouver !). Mais également si vous partez le jour, car le brouillard peut vite tomber, les roches sont grandes, on a vite fait de ne plus rien y voir !

Suivre les balises blanches au sol pour éviter de se perdre !

NOS AMIS LES CHIENS : Ne prenez pas votre chien car la roche est très très coupante ! Leurs coussinets n’y résisteront pas ! Ou alors trouvez-leur des petits chaussons ! (Ce n’est pas une blague, j’y ai moi-même laissé un morceau de jogging !)

Nos amis à quatre pattes peuvent se couper les coussinets sur la roche !

LISEZ LES PANNEAUX ! Sur le sentier, ne vous approchez pas de la lave si un panneau le précise car celle-ci, même après plusieurs mois, peut encore être brûlante ! Donc à moins d’avoir envie d’y laisser une paire de chaussures, voire même pire, un pied… ne vous y risquez pas ! De même, ne vous approchez du bord du Cratère Dolomieu et des autres cratère sous aucun prétexte, la roche est très friable et il n’est pas rare que des bouts tombent. Sinon, 300 mètres de vide vous attendent ! Ce serait dommage, non ?

Voilà, j’espère que ces quelques précisions vous aiderons au mieux à préparer votre randonnée au Piton de la Fournaise ! N’hésitez pas à nous laisser un commentaire si vous avez des questions, nous y répondrons avec plaisir !

Et surtout, c’est un moment unique alors, P R O F I T E Z !

Laisser un commentaire